Mets ton bonnet : plus que quelques jours pour participer !

Il y a deux semaines, je vous parlais de l’opération Innocent Mets ton bonnet, dont une partie des bénéfices sera reversée aux petits frères des Pauvres. Aujourd’hui, je suis fière de vous présenter ma petite armée de bonnets ! Avec une puce qui s’intéresse de (trop) près à mes pelotes et mes aiguilles, il a fallu ruser : ce fut une opération tricot en sous-marin, quand la petite tornade dormait. Pas de fantaisie pour moi cette année, je suis allée au plus simple pour ne pas avoir qu’un seul bonnet à montrer. J’ai profité de la sieste de ma fille pour lu i piquer sa petite cuisine et mettre en scène mes œufs.

15095509_10209915471216085_6487022442119861468_ndsc_022715094904_10209915471136083_8851044830464358083_n

J’ai pu réaliser neuf bonnets tout en écoulant une partie de mes stocks, avec des restes de différents fils : Promo-fin de chez Katia, Charly et Partner de chez Phildar. Au passage, j’ai enfin appris comment tricoter deux ou trois couleurs sans avoir à couper mon fils à chaque changement de couleur. Parce que passer autant de temps à cacher les fils qu’à tricoter, comment dire…non.

C’est également la première fois que je fabriquais mes propres pompons, grâce au set de confection de pompons Rico Design, un set composé de huit anneaux qui vous permettront de réaliser des pompons de 3,5 cm, 5,5 cm, 7 cm et 9 cm de diamètre. Pour des mini bonnets, le plus petit diamètre était largement suffisant, j’ai même dû en recouper certains.

J’apprécie la démarche d’Innocent et suis contente d’avoir participé à cette opération. C’est un modèle de solidarité à mon sens bien plus abordable et engageant que ce à quoi nous sommes habitués. Cela ne me dérange pas de participer aux banques alimentaires des supermarchés, d’arrondir le montant de mes achats à l’euro supérieur ou d’acheter un produit dont une partie des bénéfices sera reversée à une association, autrement j’ai du mal à donner de l’argent directement.

Je reconnais que je ne suis pas du genre à m’arrêter quand on m’accoste dans la rue, j’ai même plutôt tendance à ruser pour éviter l’ennemi. Vous savez, ces hordes de volontaires en parka fluo qui veulent votre RIB ? Cela me donne l’impression d’être un porte-monnaie sur pattes. Un jour, je suis même tombée une femme très insistante qui m’a carrément demandé d’aller retirer de l’argent à un distributeur, parce que je n’avais que des pièces rouges sur moi.

Je préfère consacrer du temps à quelque chose qui sera apprécié, qui marquera les esprits et qui donnera peut-être envie à certains consommateurs de faire partie de l’aventure l’année prochaine. Passer 30 minutes sur un bonnet, ce n’est pas grand-chose, mais pour les petits frères des Pauvres, qui ne bénéficient pas forcément d’une grosse couverture médiatique, c’est déjà beaucoup.

dsc_0243dsc_019715134643_10209915471096082_1356246954212309882_n15109443_10209915471176084_7086756041145108270_n

Bref, tout ça pour dire qu’Innocent pourra compter sur moi l’année prochaine ! Et bonne nouvelle pour les retardataire : il vous reste encore 9 jours pour tricoter vos bonnets et les envoyer aux petits frères des Pauvres ou les déposer dans votre boutique Phildar !

Publicités

Mets ton bonnet

melon-hat-frEn ce dimanche un peu frais, je souhaiterais vous parler d’une belle initiative lancée par la marque de jus de fruits Innocent : l’opération Mets ton bonnet. Depuis onze ans, Innocent demande à tous les gens sympa de tricoter de façon bénévole des petits bonnets en laine qui recouvriront leurs petites bouteilles de smoothies, « afin qu’elles n’attrapent pas froid ».

Plus important, pour chaque bouteille coiffée d’un bonnet achetée, Innocent reverse 0,20€ aux petits frères des Pauvres, qui viennent en aide aux personnes âgées souffrant de solitude, de pauvreté ou d’exclusion. Lire la suite

La maille endroit

Idéale pour les débutants, la maille endroit est le point le plus simple, celui grâce auquel vos premiers projets au tricot prendront vie.

Avant de commencer votre premier rang de mailles endroit, vous devez tout d’abord monter un premier rang de mailles sur votre aiguille. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à consulter cette page. Vous êtes prêts ? C’est parti !

maille_endroit_1    maille_endroit_2    maille_endroit_3

  1. Faire passer l’aiguille droite sous l’aiguille gauche, dans la première maille. Le fil doit se trouver derrière l’aiguille droite.
  2. Enrouler le fil autour de l’aiguille droite, en passant de l’arrière vers l’avant et de gauche à droite.
  3. Faire revenir l’aiguille droite au-dessus de l’aiguille gauche, en passant la pointe dans la maille.
  4. Tirer doucement la maille vers la droite, en prenant garde de ne pas entraîner la suivante, puis libérer la maille de l’aiguille gauche. Répéter l’opération pour le reste de la ligne.

Lire la suite

Monter des mailles

Vous souhaitez vous mettre au tricot mais vous ne savez pas par où commencer ? Bienvenue à vous, jeunes tricoteuses débutantes ! Je vous propose aujourd’hui ce petit tutoriel qui vous permettra de monter vos premières mailles rapidement !

monter_mailles_1    monter_mailles_2    monter_mailles_3

  1. Prendre la pelote en laissant une bonne longueur de fil (entre 3 et 4 fois la longueur du modèle), passer le fil de la main droite derrière l’aiguille et faire une boucle avec l’index droit.
  2. Passer l’aiguille dans cette boucle sans ôter l’index.
  3. Enrouler le fil tenu dans la main gauche autour de l’aiguille, de l’arrière vers l’avant.
  4. Faire passer la boucle devant la pointe de l’aiguille. Lorsqu’elle se trouve derrière l’aiguille, retirer l’index.
  5. Tirer légèrement sur les deux fils pour former une maille. Répéter l’opération en fonction du nombre de mailles voulues.

Lire la suite

Une séance Smash the Cake chez Peg Images

5e7c95_ad2dfc9568d248999f548bf63f80ae9d-mv2

Dans la continuité de mon précédent article sur le premier anniversaire de ma puce, je vais vous parler aujourd’hui d’un concept anglo-saxon qui commence à percer en France  : le Smash the cake.

Un Smash the cake est une séance photo organisée généralement pour le premier anniversaire de bébé et lors de laquelle ce dernier a absolument tous les droits sur son gâteau. Il peut jouer avec, y mettre les mains ou les pieds, s’en tartiner sur le visage ou même se rouler dedans si le cœur lui en dit. Jouer avec la nourriture en y étant encouragé, quel enfant n’aimerait pas ?! Lire la suite

Le premier anniversaire de mini-nous

dsc_0033Louloute a eu un an le 11 septembre dernier. Afin de fêter cet événement comme il se doit, sa mamie et sa tatie se sont mobilisées pour lui offrir un anniversaire en plein air, digne des séries américaines. Le jardin n’a jamais été aussi animé !

Les invités ont été ravis de retrouver la petite star de la famille, qui a bien changé en un an. Ses quatre grands-parents et deux de ses arrière-grands-parents étaient même réunis pour l’occasion, ce qui est plutôt rare !

Si vos petits bouts ont la chance d’être nés pendant les beaux jours, je vous propose quelques idées afin de leur organiser un anniversaire mémorable. Lire la suite

Gigoteuse en coton

turbulette

Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais j’ai l’impression que lorsque l’on attend son premier enfant, on anticipe et on se projette très loin dans l’évolution de mini-nous. Peut-être un peu trop. Louloute possède quatre turbulette en 0 – 6 mois, rien que ça !

Le plus malheureux dans l’histoire, c’est qu’il y en a une qu’elle n’a jamais essayée (une en coton, ma préférée en plus) parce que j’avais peur qu’elle n’ait pas assez chaud. Aujourd’hui, on voit bien que ses pieds sont au bout du bout et qu’il est temps de passer à la taille au-dessus. Vous vous doutez bien que nous possédons également la version grand bébé en plusieurs exemplaires depuis plusieurs mois déjà, nous n’allions pas nous laisser prendre au dépourvu ! Sauf qu’il s’agit 1) de turbulettes 12 – 18 mois et 2) en poils de peluche, donc très chaudes. Pas franchement l’idéal pour cet automne. Lire la suite